Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mobilisation contre la réforme des retraites

 

Pour l’avenir de nos retraites et contre la régression sociale,


ON CONTINUE !


Le 10 décembre toutes et tous en grève et dans les manifestations !

 

POITIERS 14H STADE REBEILLEAU

 

Pour gagner, amplifions la mobilisation ! toutes et tous à nouveau en grève et dans les manifestations !


Et participons toutes et tous, dans les établissements et services de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et dans les bibliothèques, aux assemblées générales.


Déterminé-es pour œuvrer à la construction du meilleur rapport de force, le SNASUB-FSU et la FSU ont déposé des préavis de grève couvrant le mois de décembre.


La retraite par points, c’est de la retraite en moins (jusqu'à-900 € par mois) !

La prise en compte de la globalité de la carrière  en intégrant les primes porterait un coup violent aux fonctionnaires qui touchent peu de primes mais également à ceux et celles dont la carrière a été entrecoupée par des temps partiels, congés parentaux etc...

Mais la retraite par points, c'est aussi une très lourde incertitude sur le montant des pensions puisqu'il y aurait une baisse automatique en cas de déficit !

 

Au contraire, pour défendre et améliorer nos retraites et les garantir pour toutes et tous, le SNASUB-FSU et la FSU revendiquent.


• Réformer l’assiette des cotisations patronales en modulant le taux de cotisation en fonction de la politique d’emploi des entreprises et du rapport entre les salaires et la valeur ajoutée.
• Taxer les produits financiers bruts des entreprises non financières et les produits financiers nets des banques.
• Sécuriser l’emploi depuis l’entrée des jeunes dans la vie active jusqu’au maintien des seniors dans l’entreprise.
• Supprimer les exonérations de cotisations patronales qui ne créent pas d’emploi et tirent les salaires vers le bas.
• Indexer les pensions sur l’évolution des salaires et non sur les prix.
• Garantir le départ à 60 ans avec un niveau de pension d’au moins 75 % du revenu d’activité pour une carrière complète.
• Garantir un minimum de pension protégeant véritablement les salariés et fonctionnaires ayant eu des carrières courtes.
• Prendre en compte la fatigue au travail, sa pénibilité en aménageant les fins de carrière.
• Obtenir de véritables « compensations » familiales et conjugales pour les femmes et réaliser l’égalité professionnelle femmes/hommes.
• Prendre en compte les périodes de formation.
• Mieux prendre en compte la spécificité des polypensionné-es en améliorant et en étendant aux fonctionnaires les mécanismes de proratisation existant au régime général.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article