Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mobilisation contre la réforme des retraites

 

Démonstration d'autoritarisme du Recteur de Bordeaux pour présenter la réorganisation académique
Les élu-es des comités techniques académiques de Limoges, Poitiers et Bordeaux ont été convoqué-es, le 4 juillet dernier à Angoulême, à un comité technique extraordinaire avec pour ordre du jour, la présentation de la réforme territoriale et celle de l'orientation. Aucun document n'avait été fourni à l’appui. Les suppléants-es avaient été écarté-es de cette réunion, ce qui devait sans doute nous laisser présager la médiocrité du dialogue social qui allait s’en suivre.

La réunion a été menée exclusivement par le Recteur de Bordeaux, ne  laissant  que très peu de place à ses homologues de Poitiers et Limoges déjà ramenés au rang de sous-recteurs. La hiérarchisation de ce parterre, quasi exclusivement masculin, était déjà omniprésente.

Les élu-es FSU ont commencé la séance avec une déclaration liminaire à retrouver ici.

Puis, le Recteur de Bordeaux n’a pas tardé à expliquer que cette réunion était informelle et que seule la "courtoisie" l’avait conduit à convoquer les représentant-es des personnels…

Le schéma de la réforme avec les 3 niveaux d'intégration serait le suivant :

    - Les directions régionales sur des mono-sites réparties entre Bordeaux, Poitiers et Limoges. Par exemple,  Poitiers accueillerait la direction régionale au numérique éducatif;

    - Les services inter-académiques avec une direction sur plusieurs sites comme pour la DEC qui aurait une direction commune mais serait implantée dans tous les rectorats. A termes, il souhaite que chaque site ait une spécialité ;

    - Les réseaux inter-académiques serait une forme de coopération renforcée entre les 3 entités.
    

 Les élu-es FSU ont affiché leur désaccord faisant valoir que cette réforme était une régression par rapport au principe de déconcentration; qu'en ajoutant un intermédiaire entre le ministère et les académies et en centralisant les prises de décisions, on portait atteinte au service public de proximité !

 La qualité du dialogue social renforcé prônée par le ministre dans sa lettre de cadrage du 29 mai 2019, s’est traduite par une démonstration d’autoritarisme du Recteur de la région académique qui a nous a rappelé-es le devoir d’obéissance auquel les fonctionnaires sont tenu-es. Il rappelle que les fonctionnaires se doivent d’appliquer une décision hiérarchique y compris si celle-ci concerne leur mutation ; Il y oppose clairement le principe de mutabilité des fonctionnaires signifiant que l'ensemble des collègues se doit de s'adapter à cette réforme.
 
Nous avons demandé à ne pas être écarté-es des groupes de travail et nous maintiendrons notre mobilisation.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article