Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mobilisation contre la réforme des retraites

 

Evolutions organisationnelles, réorganisations des services, fusions ... ça suffit !!!

Une centaine de personnes s’est rassemblée hier, avant la tenue du comité technique académique (CTA) sur le parvis du rectorat pour exprimer le malaise qui règne actuellement dans les services du rectorat.

Au cours de ce rassemblement, les personnels ont exprimé clairement leur hostilité envers les réorganisations menées à marche forcée et au mépris des instances.

Déjà visiblement peu encline à entendre que la propagande du ministère sur les fusions créé suffisamment d’inquiétudes auprès de ses personnels, la direction du rectorat entreprend des réorganisations de services qu’elle initie à sa guise.

 

Hier, le personnel a répondu présent pour dire : CA SUFFIT !

Devant l’assemblée, le recteur, à peine audible, annonce qu’il recevra tous les personnels qui le souhaitent. Après réflexion, il délègue à son cabinet et à ses services, la mission de recevoir les seuls personnels de la DPE, ce matin à 9h30.

 

Qu’est-il advenu de cette rencontre ? Rien.

A la demande de prise en compte de la souffrance des personnels de la DPE –les arrêts maladie se multiplient-, le secrétaire général joue la carte du paternalisme en martelant qu’il faut accepter le changement !

Les personnels accepteraient sans mal tout changement si celui-ci visait à une amélioration de leurs conditions de travail et qu’il s’opérait dans le respect des instances.

En effet, la DPE (division des personnels enseignants) est depuis déjà plusieurs mois dans la tourmente. Le mal-être de ses personnels a fait l’objet de discussions au CHSCTA au mois de juin dernier et une expertise a été demandée par les membres du CHSCTA et accepté par le Recteur. A la mi-octobre, qu’en est-il de cette expertise ? Le recteur a confirmé sa tenue mais rien concrètement ne se passe ! Pire ! La réorganisation est lancée ! Et ce, avant même l’établissement d’un diagnostic qui aurait dû aider. Des entretiens individuels sont aujourd’hui menés tambour battant pour faire pression sur les personnels afin qu’ils se positionnent dans un organigramme pensé sans concertation. Cette expertise n’a même pas été évoquée ce jour.

La FSU a de nombreuses fois interpellé le recteur sur la souffrance au travail et notamment lors d’une audience avec le cabinet du ministre le 10 septembre (compte rendu de la FSU), en audience avec le recteur le 20 septembre et au comité technique des services académiques le 25 septembre dernier (déclaration SNASUB-FSU au CTSA du 25.09.18 ),

Force est également de constater que le bilan ne semble pas avoir été tiré de la réorganisation de la DEC (Division des examens et concours), de la valse de ses personnels qui s’en est suivie et de la mise sous tension de ceux qui ont eu le courage de rester.

Que ce soit pour la DPE, comme pour toute autre direction, Le SNASUB-FSU dénonce toute réorganisation tant qu’elle est conçue au mépris des dispositions réglementaires les plus élémentaires et en l’absence de toute considération de ses personnels.

                IMPORTANT : Le SNASUB-FSU organise deux réunions d’information syndicale :

  • le 8 novembre 2018 à 10 h sur les fusions d’académie (la salle vous sera indiquée prochainement) en présence du secrétaire national du SNASUB-FSU et des secrétaires académiques de Poitiers et de Limoges.

  • en décembre (date à venir) sur la souffrance au travail dans les services du rectorat avec les représentant.es des personnels au CHSCTA

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article